Description de la fondation
Projets en cours dans la commune des abricot à HAITI
Nos actions récentes à HAITI
Projets
Finance de la fondation
 
 
Travaux dans une plantations
Travaux agricoles,
les Abricots
 
cultivateur-manioc
Jeunes pousses de manioc, plateau Pavret
 
éco-village
Maison de l'éco-village, les Abricots
 
 
 

ACTIONS RECENTES

   
2017-2018  
La Fondation relance le projet de création d'une filière de cacao de qualité en Grand'Anse en soutenant diverses actions des coopératives locales : déblayage des parcelles dévastées par le cyclone Matthew de fin 2016, réalisation de nouvelles pépinières de cacaoyers, réhabilitation des centres de fermentation des fèves.
   
   
2016  
Le cyclone "Matthew" dévaste la région de la Grand'Anse en octobre. Le chef lieu de la région, Jérémie, est détruit à 80%. Les plantations sont dévastées. La Fondation lance un appel à l'aide d'urgence et transfère le montant de l'aide collectée à l'Association des Maires de la Grand'Anse qui l'affecte à l'urgence sanitaire.
   
   
2014-2015  
La Fondation soutient deux nouveaux projets:
  • l'achat d'un moulin à Manioc pour les agriculteurs du plateau Pavret situé au sud-ouest du village des Abricots.
  • la production et la commercialisation du cacao de la région de la Grand'Anse. La Fondation finance un stand "cacao de la Grand'Anse" au salon du Chocolat de Paris en Octobre 2014.
   
   
2012-2013  
La Fondation contribue au financement d'un éco-village aux Abricots en vue de reloger un trentaine de familles de réfugiés du tremblement de terre de janvier 2010. Dans ce cadre, le soutien de la Fondation permet la construction de trois maisons de l'écho-village.
 
 
2011
La Fondation soutient le village des Abricots après les dommages provoqués par le cyclone de novembre 2010 en appuyant le programme de la mairie d'achat, de distribution et de commercialisation de semences bénéficiant aux agriculteurs.
 
 
2010
Création de la Fondation en mars 2010.
Deux appels à soutien sont lancés par la Fondation:
  • l’un en avril pour aider la mairie des Abricots à faire face à l’afflux par milliers (environ 8.000) de réfugiés de la région de Port-au-Prince, et représentant une charge considérable pour cette commune rurale. L’objectif de ce premier appel était de financer l’achat de semences et de petit outillage agricole ;
  • le second en novembre 2010 faisant suite au passage du cyclone « Tomas » du 4 novembre qui a détruit quelque 80% des récoltes locales. Ce second appel visait à nouveau à financer l’achat de semences, et aussi des travaux de réparation des infrastructures détruites par le cyclone